Tarte de saison

Une tarte aux poires toute simple, puisque la saison démarre.

Pour la faire, il vous faudra une pâte brisée, une base d’amandes (2 œufs + 80gr de sucre roux + 100gr de poudre d’amandes + 50gr de beurre), et quelques poires. Vous pouvez aussi ajouter de la poudre d’amandes amères (à peine une cuillère à café), ou de l’essence d’amande, si vous voulez en renforcer le goût, voire même ajouter des épices, la cannelle étant la plus évidente.

Cuisez d’abord bien la pâte à blanc: mieux elle est cuite, moins elle s’imbibera ensuite. Puis couvrez-la du mélange, et placez-y les poires, tranchées plus ou moins finement selon votre goût. Placez-la enfin environ 30 minutes à 180°.

Elle sera meilleure chaude: n’hésitez pas à la réchauffer si vous ne la mangez pas tout de suite!

IMG_1227

Alpinisme parisien

J’en bavais depuis un moment, de ce Jardin alpin. Des portions apparaissent entre les feuilles des plantes poussant sur les grilles, notamment des massifs fleuris de plantes montagneuses (pas seulement alpines!) qui semblent un peu échapper aux jardiniers. Le tout en général vide puisque… fermé. Autant vous le dire tout de suite, les deux inconvénients de ce jardin sont ses périodes d’ouverture, relativement incompréhensibles (même en ayant étudié le site internet, on prend toujours un risque…), et le manque sévère d’étiquetage dans les parties les plus feuillues. Jardin alpin - 4Lire la suite »

Tiki Pop

Le style Tiki n’était pas quelque chose que je connaissais avant d’aller voir l’exposition au quai Branly. En fait, si, je le connaissais. Mais comme 90% de la population, je pense, je ne savais pas qu’il avait un nom. Vous avez déjà vu ce genre d’ambiance ?

Eh bien voilà, vous connaissez le Tiki.

(Mettez vous une bande-son pour lire cet article, vous sentirez mieux l’atmosphère)

Lire la suite »

Château de Vincennes

Vincennes me semble ces temps-ci être surtout connu pour son bois. Mais, pour être honnête, je suis bien plus attirée par son château. L’an dernier (dont datent ces photos), j’y avais passé un certain temps, plusieurs fois, tant j’ai aimé son donjon. Et, soit dit en passant, je ne connais pas meilleur endroit où se réfugier dans Paris en cas de canicule : il n’y a pas trop de monde, et il y fait délicieusement frais. Non que l’on ait vraiment eu besoin de ça cet été…

Je ne vais pas vous faire un résumé de l’historique, que vous trouverez facilement (notamment ici), juste vous montrer quelques photos de détails en espérant que cela vous donne envie d’y aller la prochaine fois que vous le pourrez.

À savoir : gratuit pour les chômeurs. Un billet est nécessaire et on vous demandera un justificatif de moins de 6 mois. Les visites guidées sont gratuites et intéressantes une première fois, mais j’ai quitté la mienne assez vite (au bout de 25min plantés au soleil dans la cour, à vrai dire…).

Koetsu

Une bonne surprise de cet été. Un restaurant japonais vraiment bon et frais, d’autant plus calme que les autres de la rue sont agités, mais on paie la différence. J’en suis sortie repue: en entrée du thon mariné délicieux, une soupe miso avec du vrai tofu, puis un mélange de saumon: des makis dont l’algue était doucement gouteuse et pas cartonnée, des sushi corrects, et des sashimis de tranches juste épaisse comme il faut, pas grasses, et fondaaaaantes… le tout avec du gingembre qui arrache, un bol de riz, et pour finir une tranche de fruit de saison. Le tout pour 18€80. Ca pèse un peu sur le porte-monnaie d’une chômeuse, mais pour un soir, cela valait vraiment le coup !

Koetsu

42 rue Saint-Anne, 75002 Paris

Du lundi au samedi, 12h00-15h00 et 18h30-23h00.

Téléphone: 0140159990